La bibliothèque de Ravel 

 

A mi chemin entre le récital et le théâtre musical, la bibliothèque de Ravel nous plonge au coeur d’un véritable cabinet de curiosité, celui d’un compositeur curieux, épris bien entendu de littérature et de musique mais aussi d’objets, collectionneur de souvenirs, passionné par les arts, l’histoire, les machines et les mécanismes. La bibliothèque, lieu de mise en ordre et en harmonie d’un monde idéal, est à la fois le rempart contre le chaos du réel, l’extérieur, mais en est aussi la clef.

A travers les objets et les livres que possédait Ravel, les auteurs qu’il aimait, les ailleurs fantasmés, nous vous proposons un petit voyage en mots et en musique vers son monde intérieur. Ce sont des objets rééls et chinés disposés au plateau, miroirs de la collection personnelle de Ravel que l’ont peut toujours voir dans sa maison de Montfort L’Amaury, (les livres, et les partitions, tableaux - comme ces reproductions du peintre orientalisant Monticelli - estampes japonaises, services à thé, rossignol mécanique, tabatière, plumes d’oiseaux, boites à secrets… ) qui guident, par une logique semblable à celle du rêve, notre exploration.

 

Avec Chantal Santon Jeffery, soprano

Nicolas Kruger, piano

 

sur des mélodies de Massenet, Fauré, Debussy, Liszt, et de oeuvres de Couperin, Rameau,Ravel…

et un texte original de Dorian Astor

mise en espace: Mariame Clément

dispositif scénique: un piano, objets, libres chinés, mise en lumière

durée: 1 heure environ

photo2.jpg
maurice-ravel-photo.jpg